Météo
  • Paris
PARIS
  • Panama City
PANAMA
 

LA DESTINATION DU MOIS : LE PANAMA

LA DESTINATION DU MOIS : LE PANAMA

Le canal de Panama s’agrandit encore et crée un appel d’air

 

Au Panama, la nature est reine et la faune abondante. Plongez dans les territoires indigènes à bord d’une pirogue ou partez explorer les ruines des forts espagnols sur la côte caribéenne. Si vous avez le goût de l’aventure, direction la forêt tropicale pour un trek ou les eaux translucides des Caraïbes pour une plongée avec les tortues de mer. Ce petit pays tropical doté de deux côtes bien distinctes est finalement un immense terrain de jeu.

Grâce à son chapelet d’îles désertes, la côte caribéenne tranquille d’un côté et la côte Pacifique et ses vagues puissantes de l’autre, vous risquez de trouver tout ce que vous cherchez au Panama.Avec environ 30°C toute l’année, dans l’air comme dans l’eau, cette destination fait rêver les surfeurs du monde entier. Idéal pour commencer le surf ou pour scorer des vagues de classe mondiale, les saisons offrent des conditions pour tous les goûts. Le Panama alterne entre climat tropical de mai à décembre et saison sèche de janvier à avril. Bocas del Toro, réputé pour son spot world class, a un climat particulièrement agréable pendant plus de six mois de l’année.

Pour un vol Paris-Panama City, il faudra compter environ 500 € avec Iberia. Il existe aussi des vols un peu plus cher, aux alentours de 600 euros avec Lufthansa ou Air France.

L’offre va augmenter de 10 %

 

Au Panama, la nature est reine et la faune abondante. Plongez dans les territoires indigènes à bord d’une pirogue ou partez explorer les ruines des forts espagnols sur la côte caribéenne. Si vous avez le goût de l’aventure, direction la forêt tropicale pour un trek ou les eaux translucides des Caraïbes pour une plongée avec les tortues de mer. Ce petit pays tropical doté de deux côtes bien distinctes est finalement un immense terrain de jeu.

Grâce à son chapelet d’îles désertes, la côte caribéenne tranquille d’un côté et la côte Pacifique et ses vagues puissantes de l’autre, vous risquez de trouver tout ce que vous cherchez au Panama.Avec environ 30°C toute l’année, dans l’air comme dans l’eau, cette destination fait rêver les surfeurs du monde entier. Idéal pour commencer le surf ou pour scorer des vagues de classe mondiale, les saisons offrent des conditions pour tous les goûts. Le Panama alterne entre climat tropical de mai à décembre et saison sèche de janvier à avril. Bocas del Toro, réputé pour son spot world class, a un climat particulièrement agréable pendant plus de six mois de l’année.

Pour un vol Paris-Panama City, il faudra compter environ 500 € avec Iberia. Il existe aussi des vols un peu plus cher, aux alentours de 600 euros avec Lufthansa ou Air France.

Où surfer ?

Difficile de répertorier de manière exhaustive tous les spots au Panama tant il en existe mais voici quelques incontournables :

Playa Venao

Playa Venao est situé sur la Péninsule d’Azuero du Panama. Côté méridional, les spots reçoivent les houles du sud quasiment toute l’année et c’est là que l’on retrouve les beachbreaks les plus consistants du pays. Gauche, droite, débutant, confirmé : faites votre choix parmi les nombreux pics.
La petite communauté de Playa Venao est un exemple de mixité réussie avec locaux et expatriés qui se cotoient dans une ambiance relax toute l’année. Le line-up n’est jamais trop surpeuplé, et les surfeurs locaux sympas. Le spot principal au centre de la baie offre de longues et puissantes gauches mais aussi des droites en fonction de l’orientation de la houle.

Les armateurs de l’alliance 2M, Maersk, MSC et leur partenaire Hyundai MM vont accroître leur offre de 10,1 %, principalement grâce à la modification de deux services utilisant le canal. Le TP-18/Lone Star Express entre l’Asie et le golfe du Mexique verra ses porte-conteneurs de 4.600 à 5.000 EVP remplacés par des unités de 6.000 à 7.000 EVP.
Sur le TP-11/America, les navires de 8.400 à 10.000 EVP ont été remplacés par des unités de 9.700 à 11.300 EVP.

Cambutal

A une heure de là, les spots de Cambutal sont réputés pour être un peu plus puissants que ceux de Playa Venao mais l’on compte moins de pics et surtout bien moins de consistance. Cette portion de côte est également connue pour accueillir l’éclosion de milliers de tortues. Une petite merveille de la nature. On y trouve facilement de quoi se loger, entre surf lodge et éco-gîte.

Morro Negrito, Pacific Coast

Morro Negrito est une destination surf bien connue en Amérique centrale, côté Pacifique. Situé dans le golfe de Chiriqui, Morro Negrito se décompose en deux îles : Big island et Small island. Pas de voiture, pas de route et seulement 80 habitants : le temps s’y est comme arrêté. Entre beachbreaks et reefbreaks, vous aurez l’embarras du choix pour vous y éclater.

Santa Catalina

Morro Negrito est une destination surf bien connue en Amérique centrale, côté Pacifique. Situé dans le golfe de Chiriqui, Morro Negrito se décompose en deux îles : Big island et Small island. Pas de voiture, pas de route et seulement 80 habitants : le temps s’y est comme arrêté. Entre beachbreaks et reefbreaks, vous aurez l’embarras du choix pour vous y éclater.

Playa Morrillo

Non loin de Santa Catalina se trouve Playa Morrillo, un autre spot réputé du Panama qui accueille de nombreuses compétitions internationales. L’eau y est chaude, et l’on y trouve son bonheur qu’on soit débutant ou confirmé.

Isla Colón

Pour tous ceux qui rejoignent le Panama pour surfer, Bocas del Toro est en numéro 1 sur la liste des spots à visiter. Bluff Beach, sur l’île principale de Isla Colón, est une plage au sable doré cernée par une végétation exotique luxuriante. Avec des vagues qui peuvent atteindre les 4m50, on y retrouve surtout des bodyboarders même si certains surfeurs viennent relever le challenge de temps en temps.

Isla Bastimentos

De Silver Back à Bluff Beach, il y a de quoi se régaler sur Isla Bastimentos. Surfeurs et nageurs soyez avertis, le courant peut être particulièrement puissant. Vérifiez donc que le pavillon rouge ne soit pas hissé.

Isla Bastimentos

De Silver Back à Bluff Beach, il y a de quoi se régaler sur Isla Bastimentos. Surfeurs et nageurs soyez avertis, le courant peut être particulièrement puissant. Vérifiez donc que le pavillon rouge ne soit pas hissé.

Isla Grande

A deux heures et demi de Panama City, l’île caribéenne de Isla Grande a de quoi faire rêver. Atteignable en lancha (une barque motorisée) depuis le port de La Guaira, l’île a su rester sauvage. On y trouve plusieurs pointbreaks qui conviendront plutôt aux surfeurs expérimentés.


Mini-guide : où dormir, quoi visiter ?

Notre coup de coeur

Le Beach Break Surf Camp à Playa Venao

Beach Break Surf Camp est un boutique hotel / surf camp situé en front de mer qui fait face aux eaux tropicales du Panama. Ouvert sur l’extérieur, l’hôtel propose des chambres confortables avec air conditionné, lits douillets et petits-déjeuners inclus dans la réservation. Chaque jour une à deux sessions de surf sont prévues en compagnie d’un photographe professionnel afin de pouvoir enregistrer votre progression durant le trip.

Playa Venao est connu pour être le principal beachbreak du Panama, avec un swell consistant toute l’année. Le principal spot se situe à seulement quelques minutes à pied de l’hôtel, mais bien d’autres spots se concentrent dans la zone, du plus facile au plus dangereux, offrant des droites comme des gauches.

 

Publié le 8 mai 2018 par Laetitia Ocean Surf Report

https://www.surf-report.com/news/voyages/surf-trip-voyage-destination-surf-panama-bocas-del-toro-507181768.html

LA DESTINATION DU MOIS : LE PANAMA

LA DESTINATION DU MOIS : LE PANAMA



Translate »