Météo
  • Paris
PARIS
  • Panama City
PANAMA
 

Histoire

le panama est le pays idéal pour votre ``future nouvelle vie`` pour vous et vos proches mais aussi POUR LES PROFESSIONNELS qui veulent INVESTIR EN TOUTE SECURITE…

Histoire Contemporaine

 

La République du Panama : Formation Rapide et Efficace !

 

L’Histoire de la formation de la République du Panama est une des plus belles histoires d’indépendance, parmi les plus intéressantes, mais aussi une de plus controversées.

Les prétentions séparatistes s’étaient maintenues très virulentes au  cours de tout le XIXème siècle. L’État Fédéral s’instaurait à chaque passage au pouvoir du Parti Libéral à Bogota. La victoire du Parti Conservateur à l’issue de la Guerre des 1000 jours en 1902, centralisait définitivement le découpage politique colombien, et le Panama resterait donc un département oublié, tributaire de son isolement, séparé géographiquement par la jungle du Darién,  et loin des décisions politiques de la capitale Bogota peu intéressée par l’essence même du pays : un Passage Stratégique et Commercial entre les 2 Océans.

Un concours de circonstances cristallisera les aspirations des Séparatistes :

 

  • L’intérêt croissant des États-Unis pour l’obtention d’une concession en vue de la construction d’un passage entre les 2 Océans, soit au Panama, soit au Nicaragua.
  • L’urgence de la Compagnie Nouvelle du Canal de Panama pour revendre ses actifs et oublier son cuisant échec.
  • Le peu d’empressement du Gouvernement Central de Bogota pour s’occuper du Département du Panama et éventuellement gérer l’établissement d’une concession avec une puissance étrangère.

Tout se jouera sur quelques jours.

 

Ainsi le 3 Novembre 1903, le bataillon Tiradores composé de 500 hommes débarquera de la canonnière Cartagena dans le port de Colon.

L’inquiétude sera grande au sein de ce département définitivement Libéral. Le gouvernement Conservateur de Bogota voudrait relever de leurs fonctions le Gouverneur Jose Domingo de Obaldia et le Général Esteban Huertas, commandant militaire de la place. L’arrestation et l’exécution au mois d’Août de Victoriano Lorenzo (chef libéral de la Guerre des 1000 Jours) sont présentes dans les esprits.

La complicité des employés de la Compagnie du Chemin de Fer Transatlantique, prétextant un manque de places disponibles à bord du train (unique moyen de transport entre Colon et Panama), limitera le transport des militaires aux seuls officiers. La troupe attendra le retour de son Commandement à Colon.

Les Officiers seront faits prisonniers à leur arrivée à Panama. La ville de Panama proclamera aussitôt son indépendance, le 3 Novembre 1903.

L’entrée (providentielle ?) du Cuirassier USS Nashville dans la rade de Colon, provoquera, après de brèves négociations, le réembarquement  des hommes du bataillon Tiradores,  perdus et sans ordres émanant de la hiérarchie. La canonnière  Cartagena lèvera l’ancre et la ville de Colon proclamera son indépendance le 5 Novembre 1903.

La Séparation de la Colombie et la Proclamation de la République du Panama se consolidera sur 3 jours, sans verser une seule goutte de sang. Manuel Amador Guerrero en deviendra le premier Président.

Dans l’urgence aussi, un accord sera signé, le Traité Hay – Bunau Varilla, qui laissera une souveraineté à perpétuité aux États-Unis sur une zone de 1475km2.

Le Canal de Panama, dont la Construction fut commencée en 1881 sous l’impulsion de Ferdinand de Lesseps, sera inauguré le 15 Août 1914, avec le passage du vapeur Ancón.

De nombreux troubles sociaux et politiques agiteront la République du Panama qui connaitra des régimes plus ou moins autoritaires, jusqu’au coup d’état militaire du 11 Octobre 1968. Le Général Omar Torrijos en deviendra l’Homme Fort.

Très charismatique, il saura aussi profiter du pacifisme du Président Démocrate Jimmy Carter pour renégocier en 1977 l’accord sur la Zone du Canal (Traité Torrijos – Carter).

À la mort accidentelle de celui-ci en 1981, le Général Manuel Antonio Noriega, commandant la Garde Nationale, mais aussi éventuellement, employé par la CIA, se mettra dans les faits, à contrôler le pouvoir en accentuant le caractère populiste, nationaliste et très anti-américain de sa politique.

En Juillet 1987, les États-Unis, tentant d’obtenir l’extradition de Noriega pour trafic de drogue, soumettront le pays à des sanctions économiques. Noriega, en dépit d’une opposition civile vigoureuse, se maintiendra au pouvoir, déclarant même la guerre aux États-Unis. Ceux-ci lanceront donc l’opération militaire Just Cause le 20 Décembre 1989, et envahiront le pays pour le capturer.

Il sera remplacé par Guillermo Endara, président déjà élu aux présidentielles de 1989, annulées par la Junte Militaire.

De cette manière commencera l’Ère Démocratique de la République du Panama, se caractérisant par un attachement à ses institutions, et à une grande participation de la Société Civile.

Le Canal sera rétrocédé au Panama le 31 Décembre 1999, comme le stipulait le Traité Torrijos Carter. Dorénavant il sera totalement administré par l’Autorité du Canal de Panama, entité panaméenne.

Le 22 Octobre 2006, les Panaméens, par referendum décideront d’élargir le Canal afin de faire face à la hausse du trafic, et de rester compétitifs sur le transbordement. En fait, il s’agira d’une troisième voie parallèle avec un système d’écluses totalement différent, qui sera mis en service le 26 Juin 2016.

canal 2

Histoire Coloniale

 

Le Pacifique : Découverte et Établissement

 

Le début de la présence coloniale espagnole, de 1492 à 1513, se limite aux îles de la mer des Caraïbes (telle Hispaniola) et quelques forts militaires sur la côte (continentale). L’Amérique en tant que continent n’existe pas encore. Il s’agit juste d’un obstacle de superficie inconnue, sur la route des Indes, qui devra être contourné.

Le 25 Septembre 1513, Vasco Nuñez de Balboa, guidé sur la cordillère par des indigènes avec lesquels il maintient des relations cordiales, apercevra pour la première fois l’Océan Pacifique sur le versant opposé de cette terre, qui se révèle être un Isthme. Dans un premier temps ce sera la Mer du Sud (nom dû à la position plein sud de l’Océan Pacifique par rapport à l’Isthme) qui prendra place sur les cartes géographiques. La Terre est évidemment ronde, mais beaucoup plus grande que prévu, et les Indes bien plus éloignées.

Le Transport de l’Or et de l’Argent à travers l’Isthme du Panama : Un Moteur Formidable pour le Développement Industriel de l’Europe !

 

Pedro Arias d’Avila fondera le 15 Août 1519 la ville de Panama, la première cité espagnole construite sur la Côte Pacifique. De là partiront les conquêtes de Pizarro sur le Pérou. Le Trésor Inca pillé changera de propriétaire. La découverte accidentelle des mines d’argent de Potosi (Bolivie) quant à elle fournira une manne inépuisable. Ce sont des centaines de milliers de tonnes de ce précieux métal qui transiteront par trains de mules au travers de l’Isthme du Panama.

L’Argent, sous forme de lingots, en provenance du Pacifique Sud, transitera par Panama, jusqu’à la Côte Atlantique,  par le Camino Real construit en pleine jungle. Des douanes de Portobelo, il sera alors réexpédié en direction de ports espagnols, et finira sa course en Chine.

Étalon de la monnaie en Chine, l’Argent sera négocié à 500% de sa valeur. Les nouveaux banquiers de l’Europe du Nord profiteront amplement de la transaction qui insufflera l’essor industriel à venir de l’Europe.

La Convoitise et les Pirates.

 

Les Foires de Portobelo et le passage continuel de navires chargés de richesses attirera rapidement la convoitise des Corsaires et Pirates. Les forts de Portobelo et de San Lorenzo seront fréquemment attaqués. Le corsaire Sir Francis Drake rendra d’ailleurs l’âme à Portobelo où son cercueil plombé sera immergé.

C’est de San Lorenzo, par la rivière Chagres, que partira l’expédition du pirate gallois Henry Morgan, avec 1200 hommes. La ville de Panama sera prise le 28 Janvier 1671, et brulera.

La Ville de Panama sera reconstruite en 1673, à l’autre extrémité de la baie, sur un promontoire rocheux inaccessible, plus sain et finalement plus facile à défendre.

Histoire Précolombienne

 

L’Isthme est déjà un lieu de Passage et d’Échange entre Atlantique et Pacifique.

 

L’expression Histoire Précolombienne souligne la présence de vestiges archéologiques sur le territoire panaméen, plus particulièrement dans les provinces du Chiriquí, du Darién, du Panama et du Veraguas.

Les différents sites mis à jour, révèlent quantité d’objets de manufacture indigène ; les Huacas. Il s’agit de céramiques  de poteries, de figurines en or, de pierres précieuses, comme les émeraudes, et de pierres semi-précieuses.  Le travail et les ornements prouvent qu’un véritable commerce de l’orfèvrerie existait déjà avec les régions formant actuellement la Colombie et le Mexique.

La loi du Panama précise que tous les objets même trouvés font partie du patrimoine national.

Ces trésors peuvent être admirés lors d’une visite au Musée Reina Torres de Arauz.

Translate »