Météo
  • Paris
PARIS
  • Panama City
PANAMA
 

Economie

le panama est le pays idéal pour votre ``future nouvelle vie`` pour vous et VOS PROCHES mais aussi POUR LES PROFESSIONNELS qui veulent INVESTIR EN TOUTE SECURITE…

ÉCONOMIE DU PANAMA

 

Croissance Rapide…..et Durable !

 

2019 : La Croissance du Panama cette année, en ce qui concerne l’Économie, sera un des facteurs qui permettra au pays de se maintenir, définitivement, en tête des rankings latino-américains. Selon les rapports présentés par la Banque Mondiale durant la dernière décade, Panama a été, est, et certainement, sera l’Économie de majeure croissance dans le Monde.
De 2001 à 2018 : La moyenne annuelle de la Croissance Économique Panaméenne a été de 8%.

 

Ce que vous devez savoir sur la Croissance Économique Panaméenne :

 

  • Avec 6.1% en 2014, descendant sensiblement à 4.8% en 2015, remontant à 5.8% en 2016, puis 5.4% en 2017 et 5.4% en 2018, c’est la plus haute croissance économique d’Amérique Latine sur les 5 dernières années.
  • Les flux commerciaux directement liés au Canal de Panama, tels l’Activité Portuaire, les Transports et les Services Logistiques, se profilent comme les secteurs les plus dynamiques pour l’année 2019

 

Avec 5.9% en perspective, le taux de croissance, pour 2019, se maintiendra comme le plus élevé d’Amérique Latine.

Un peu d’Histoire économique

 

Du fait de sa position géographique, l’Economie a toujours été largement orientée vers les Services : le Commerce et la Banque.
Le secteur des Services incluant le Canal de Panama  a contribué pour 70%, puis 80%`à son PIB (Produit Intérieur Brut), il y a 20 ans.

 

Jusqu’à la fin des années 80, l’Économie du Panama était basée sur l’Agriculture, l’Industrie Légère, le Secteur des Services et les Rendements du Canal de Panama.

Au début des années 1990, le Gouvernement a entamé un processus de privatisation de certaines entreprises d’état (IRHE électricité, INTEL téléphone) afin qu’elles soient plus compétitives et dans le but de réduire la dépense publique.

 

En 1999, comme le stipulait le Traité Torrijos – Carter, la République du Panama  est rentrée en possession du Canal qu’administre maintenant l’ACP (Autorité du Canal de Panama). L’ANATI (Autorité Nationale d’Administration des Terres)  gère les terrains et le parc immobilier inclus dans la Zone du Canal et acquis lors de la rétrocession.

Panama entre dans le XXIème Siècle :

 

Avec la rétrocession du Canal, le Secteur Tertiaire se dynamise et prend encore plus d’ampleur, le taux de croissance augmente à 11%, de Grands Projets se réalisent.

 

Répartition des Activités par Secteur.

 

  • Secteur Primaire : 3% du PIB

25% des sols du pays sont fertiles, le climat est enviable et adapté aux produits de qualités. L’Agriculture cependant n’occupe que 9% de la superficie du pays, et les principaux produits agricoles exportés sont les fruits : Banane et Ananas.

Le Café Premium, dont les lots sont vendus sur place aux enchères,  occupe la meilleure place des rankings internationaux.

La production agricole destinée au marché intérieur comprend : Riz, Maïs, Grains et Canne à Sucre.

L’Élevage, bien développé, est essentiellement Bovin et Porcin. L’Aviculture est aussi performante.

La Pêche s’est modernisée et est maintenant en pleine croissance. Ses produits, recherchés pour leur qualité s’exporte : Langoustes et Crevettes.  

Les Réserves Forestières du Panama (acajou) représentent 57% de son Territoire.

L’Exploitation Minière,  qui représente 4% du PIB, compte actuellement plus de 12 réserves de métaux précieux et non précieux, dont les principales sont Chocha (or et cuivre) province de Bocas del Toro, Cerro Colorado (cuivre) dans le Chiriqui, Cerro Pelado (or) dans la Comarque Ngäbe Buglé, Santa Rosa et Remance (or) province de Veraguas, Molejon et Petaquilla (or et cuivre) province de Cocle, Cerro Quema (or) à Tonosi, Viento Frio (or) province de Colon et Zioro (or) à Capira. L’entreprise First Quantum Minerals, avec un investissement de 6300 Millions de US$ proportionne 7500 emplois directs.

 

En 2019, l’Exploitation Minière pourrait passer à représenter 10% du PIB du pays avec la mise en activité par Minera Panama  du gisement de cuivre de Punta Rincon, dans la province de Colon.

  • Secteur Secondaire : 5% du PIB

Le Secteur Secondaire ne représente que 5% du PIB.  L’Industrie est essentiellement orientée vers la satisfaction domestique : Le Bâtiment, la Cimenterie (chaux, ciment et plâtre) et l’Alimentation. Ce Secteur a perdu toute relevance économique et, lorsque l’on se réfère à la Manufacture au Panama, il s’agit à 50%  de Produits Alimentaires et de Boissons (alcooliques et non alcooliques).

 

  • Secteur Tertiaire : 92% du PIB

Le secteur des Services comprend le Commerce, le Transport, la Banque et le Tourisme. L’Axe du Canal reste la principale zone économique du pays.

Les Transports et le Tourisme

 

Le Canal de Panama
Le 26 Juin 2016 a été mis en service le Troisième Jeu d’Écluses et le Canal de Panama a doublé sa capacité de transit. Le volume annuel en marchandises du Canal passera de 405 millions de tonnes en 2017 à 500 millions de tonnes en 2018.  Le Droit de Passage appelé CP/SUAB (Sistema Universal de Arqueo de Buques del Canal de Panama)  génèrera un apport au Trésor National de 1 Milliard 737 Millions de Dollars (1 736 600 000 US$) en 2019.

 

Le Réaménagement de l’Aéroport de Tocumen aboutira à la création du plus grand Hub Aéronautique d’Amérique Latine, facilitant le déplacement rapide et aisé de passager. La compagnie aérienne nationale Copa Airlines couvre 77 destinations sur 31 pays d’Amérique et des Caraïbes.

Le Commerce et le Tourisme

 

Parallèlement l’Ouverture de plusieurs Malls ( immenses centres commerciaux avec des centaines de boutiques, destinés principalement à la vente et revente de produits au détail, et stratégiquement situés, a permis d’élaborer une logistique d’achat très moderne. Ces Malls sont soutenus par toute une infrastructure touristique, les hôtels, les casinos et un système bancaire compétent qui complètent le panorama du pays.

 

Le Panama est membre du BID (Banque Interaméricaine de Développement) et ses principaux partenaires commerciaux sont le Japon (29%), Singapour (17%), la Chine (15%), les États-Unis (14%) et l’Europe (5%)…

La ZLC (Zone Libre de Colon)

 

En dépit de la taille modeste de son marché intérieur (4,1 millions d’habitants), le Panama joue un rôle majeur dans les échanges internationaux avec l’Amérique Latine.
L’explication de ce paradoxe réside dans la création en 1948 de la ZLC (Zone Libre de Colon), située à l’entrée du Canal (côté Atlantique). La ZLC est la plus ancienne des Zones Économiques Spéciales (ZES) du Panama. Elle s’étend sur 800 hectares et 2800 entreprises y opèrent pourvoyant ainsi 30 000 emplois directs et 5000 emplois indirects.

 

Chaque année elle accueille 250 000 acheteurs, et son volume de transactions annuel a été de 32 Milliards de Dollars en 2017(14.9 Milliards US$ d’Importation et 17.1 Milliards US$ de Réexportation). La ZLC  est la deuxième zone franche de l’hémisphère nord, et la deuxième au monde après Hong Kong. Elle est la première pour la redistribution de produits pharmaceutiques.

Panama Diamond Exchange, la Bourse de Diamants de Panama est en pleine restructuration. Le siège du PDE, initialement situé dans la Zone Franche de Vaguil, se déplacera vers l’ouest afin de ré-ouvrir face à l’Aéroport de Tocumen, ainsi plus proche de sa zone d’action. Les opérations reprendront début 2019, dynamisées par de nouveaux partenaires, et le PDE serait en passe de devenir une des premières places pour la Joaillerie Mondiale.

La Banque

 

Le CBI (Centre Bancaire International)

 

Le CBI de Panama s’est développé à partir des années 70, grâce à l’implantation de plusieurs banques étrangères souhaitant bénéficier du Dollar pour minimiser le risque de change dans leurs opérations externes.

Après avoir subi quelques dommages collatéraux liés aux crises économiques et politiques des années 1980, le CBI connaît un renouveau incontestable depuis une vingtaine d’années.

 

En 2018, le Centre Bancaire International de Panama compte parmi les plus grands centre bancaires d’Amérique Latine, et a récemment été classé 7ème mondial en matière de solidité dans l’indice global de compétitivité développé par le Forum Économique Mondial.

103 Banques sont présentes au Panama, mais seulement une quarantaine est susceptible d’accueillir les clients particuliers. Les autres sont des Banques d’Affaire, orientées vers le commerce et les échanges internationaux.

 

La stabilité monétaire garantie par la dollarisation, la constance politique et macroéconomique du pays, les perspectives de croissance ainsi que l’importance des flux de capitaux internationaux liés aux activités de services du pays constituent aujourd’hui les clefs du succès du CBI.

Le CBI s’est converti aujourd’hui en Pôle Régional. Ses 103 banques rassemblent des actifs à hauteur de 3 fois le PIB du pays.

Le Commerce extérieur en 2019

 

Les échanges très diversifiés du Panama sont à différencier  entre ceux de son marché domestique (15 Milliards US$) et ceux de l’importante plateforme de redistribution de la Zone Franche de Colon ZLC (32 Milliards US$).

En 2018, le PIB s’est élevé à 46,2 Milliards (27, 2 Milliards en 2009) en nette progression (après la contraction de – 6% en 2009).

Les importations de Panama et de la ZLC ont progressé respectivement de +17.2% et +24.4%, signe d’une reprise de la demande domestique et étrangère pour la ZLC.

 

Import – Export

Principaux partenaires en pourcentage.

Origine des Importations  (US$ 27.8 Milliards): Japon 20%, Chine 18%, États-Unis 13%, Colombie 6.9%, Singapour 6.6%, Corée du Sud 5.2%,  Mexique 3%…

Destination des Exportations (US$ 8.8 Milliards) : États-Unis 24%, Venezuela 6.8%, Équateur 6.8%, Guatemala 6.2%, Japon 4.4%. Nicaragua 4.1%, Corée du Sud 3.7%, Costa Rica 3.5%…..

Toutefois les échanges Import et Export  avec l’Europe sont aussi en croissance et représentent respectivement : Allemagne 1.5%, France 1%, Espagne 1%.

En conclusion, Panama profite de sa position géographique, réalisant un fort investissement, non seulement avec l’Élargissement du Canal, mais aussi dans divers projets publics et privés. L’Économie du pays se diversifie, le secteur financier lui apporte solidité et confiance, et cela joue en sa faveur.

Le rythme actuel du Panama pourrait même s’accélérer à moyen terme avec la mise en service des Grands Chantiers en cours : Aéroport de Tocumen, Lignes 2 et 3 du Métro, Train Rapide, Troisième et Quatrième Ponts sur le Canal…..

Le Canal de Panama et l’Économie du Panama

 

Le Canal de Panama, à lui seul nécessite un chapitre à part :

Sa contribution à l’Économie du Panama peut se mesurer suivant deux perspectives : la Macroéconomie et le Sectoriel.

Dans la première perspective, l’impact se mesure en exportations, apport au PIB, ressources disponibles pour la consommation et investissement, entre autres.

Alors que sous l’optique sectorielle, les bénéfices se perçoivent en croissance d’activités comme l’Agriculture, le Commerce, le Tourisme, la Finance ou la Logistique, pour n’en mentionner que quelques-unes.

Le fonctionnement du Canal et les résultats qui en découlent seront traités dans la rubrique Canal de Panama.

Indicateurs Économiques

 

Taux de Croissance prévu 2019 : 5.9%

Croissance moyenne sur les 10 dernières années : 7.5%

PIB/habitants : 23 000 US$ (2018)

PIB par secteurs d’activité (2018) : Primaire 3%, Secondaire 5%, Tertiaire 92%

Inflation : 2% (2018)

Population Active : 1 900 000 (2019)

Population Active par secteurs d’activité (2018) : Primaire 15%, Secondaire 15%, Tertiaire 70%

Taux de Chômage : 5%

Translate »