Météo
  • Paris
PARIS
  • Panama City
PANAMA

Échappées belles (France 5) : Les multiples visages du Panama

C’est l’un des trois premiers pays au monde à avoir obtenu un bilan carbone négatif. Zoom sur ce petit paradis d’Amérique centrale.

Un écosystème protégé 

Essentielles pour la survie de nombreuses espèces végétales et animales, les mangroves protègent également les côtes de l’érosion. Mais ces écosystèmes captent aussi cinq fois plus de CO2 que les forêts tropicales. C’est la raison pour laquelle, au Panama, elles sont protégées.

 

Une capitale tout en contrastes 

Avec ses gratte-ciel, ses maisons colorées, son vieux quartier de Casco Viejo, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, Panama City est à la fois vertigineuse et étonnante. C’est aussi l’une des capitales les plus cosmopolites de l’Amérique centrale, qui attire les entreprises du monde entier. 

La fierté du pays 

Chef-d’oeuvre d’ingénierie du début du XXe siècle, le canal de Panama a révolutionné le commerce mondial, en reliant les océans Atlantique et Pacifique. Environ 14 000 navires l’empruntent chaque année, évitant ainsi un détour de milliers de kilomètres par le Cap Horn. Mais franchir ce canal à écluses, long de 80 km, nécessite, pour tous ces monstres d’acier, de respecter une procédure très réglementée.

 

L’envahisseur impitoyable 

C’est un animal venimeux, sans prédateur. Une rascasse volante, appelée aussi poisson-lion, qui, par sa prolifération, met en péril l’écosystème des océans. Il dévore tout sur son passage, et se reproduit à une vitesse fulgurante. Un vrai danger pour la biodiversité du monde marin ! Son seul point faible : son (bon) goût. Au Panama, des restaurateurs ont trouvé le moyen de se débarrasser de cette terreur des mers, en le transformant en filet ! Et, apparemment, cuisiné en ceviche, ce specimen exhale toute sa saveur.

 

Un luxe exotique 

C’est l’un des cafés les plus prisés au monde. Son nom ? Le Geisha. Cultivée dans la région de Boquete, sur les flancs de collines du volcan Barú, cette variété, importée d’Éthiopie, est l’une des plus chères, aussi. Son prix peut monter jusqu’à 9 000 dollars le kilo !

 

La nature dans toute sa splendeur 

De 1919 à 2004, l’île de Coiba a servi de centre pénitencier, où l’on accueillait les grands criminels. Durant toute cette période, s’est développée une faune unique. Aujourd’hui, le site est la plus grande réserve naturelle de la région. Une zone protégée, où l’on traque la pêche illégale.

Echappées belles : samedi 23 avril à 20h55 sur France 5

Caty Dewanckèle 

 

Reset password

Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un lien pour changer votre mot de passe.

Get started with your account

to save your favourite homes and more

Inscrivez-vous avec l'adresse e-mail

Get started with your account

to save your favourite homes and more

En cliquant sur le bouton «S'INSCRIRE», vous acceptez les Conditions d'utilisation et Politique de confidentialité
Powered by Estatik
langage »
Bonjour, pouvons-nous vous aider?