Météo
  • Paris
PARIS
  • Panama City
PANAMA
 

Arts et Culture

le panama est le pays idéal pour votre ``future nouvelle vie`` pour vous et vos proches mais aussi pour les professionnels qui veulent investir en toute sécurité ...

Arts et Culture

 

Les premières formes de développement artistique au panama remontent à l’époque précolombienne avec une importante production de céramique et d’orfèvrerie  à Panama, dans les provinces centrales et le Chiriqui. C’est la période de la culture Cuevas qui disparaîtra rapidement une fois la conquête coloniale engagée. Jusqu’à la naissance de la république, les activités artistiques se limiteront surtout à des manifestations et fêtes religieuses (Corpus Christi) ainsi qu’à la construction d’édifices religieux. Il en sera de même dans le domaine de la peinture et de la sculpture. De nombreuses activités vont aussi se développer, certaines d’entre elles combinant les rites païens et catholiques.

 

La culture amérindienne influence alors les œuvres, se mélangeant aux traditions apportées d’Espagne.

La littérature :

 

Excepté le dramaturge néoclassique Victor de la Guardia ou le poète d’influence parnassienne Dario Herrera, il faudra attendre le XXème siècle et la naissance de la république du Panama pour voir émerger une vie littéraire intense.

 

Beaucoup de poètes et d’écrivains apparaitront alors, et des auteurs avant-gardistes tels que Ricardo Miro, José Maria Nuñez, Rogelio Sinan et Amélia Denis de Icaza  marqueront définitivement les lettres panaméennes.

 

Puis le Réalisme Social et les bouleversements sociopolitiques influencent majoritairement la littérature panaméenne. En 1944, Ramon H. Jurado, avec son roman San Cristobal gagnera le prix du Ministère de l’Education. Il formera avec Joaquim Beleño et Tristan Solarte le groupe qui s’appellera la Génération de 44. A cet effet doit être cité, l’écrivain Joaquim BELEÑO et son livre LUNA VERDE, décrivant la condition ouvrière dans la Zone du Canal.

La musique et la danse :

 

La danse folklorique de Panama possède un long et riche passé. D’origine coloniale, elle s’est enrichie progressivement d’éléments indigènes et extérieurs tout en se diversifiant. Elle est le symbole de la Culture panaméenne et les Provinces Centrales (Herrera, Los Santos…)  sont considérées comme son berceau.

 

Les danses les plus célébrées au Panama sont sans équivoque la Mejorana, le Punto et le Tamborito, danses nationales du Panama pendant lesquelles les danseuses sont vêtues de la superbe Pollera.

 

Sur la Côte Atlantique, la présence d’esclaves amenés d’Afrique aura aussi une influence importante sur le folklore local. Ainsi, la danse Congo, surtout pratiquée sur la Costa Arriba de la province de Colon est simplement dérivée de la culture africaine. Par la suite, l’arrivée de travailleurs venus des Caraïbes donnera lieu à la pratique d’autres styles comme le Calypso, dans les provinces de Colon et de Bocas del Toro.

 

La Musique, quant à elle, enrichie d’une longue tradition, s’est développée très rapidement au Panama et l’Orchestre National du Panama sera créé dès 1941.

Alberto GALIMANY (1889-1973) sera le compositeur panaméen le plus marquant du XXème siècle.

La Musique commerciale actuelle de Panama est à bien des égards très caractéristiques et se différencie nettement de celle  des pays voisins. Outre l’omniprésence de l’accordéon dans la musique, des cris très particuliers, appelés Saloma, accompagnent très souvent les chants, leur conférant ainsi un style champêtre très agréable. Parmi les nombreux chanteurs typiques citons ici, Victorio VERGARA, Alfredo ESCUDERO, Dorindo CARDENAS et Ulpiano VERGARA. Samy et Sandra SANDOVAL, quant à eux, la sœur et le frère, auront réussi à rajeunir ce style.

 

De par son histoire, Panama a exploré d’autres voies bien  spécifiques comme le Latin Jazz, et  chaque année se déroule dans la Capitale, en Janvier, un festival d’où ressort le nom de Danilo Perez. En outre un personnage mondialement connu, pour le Jazz et la Salsa et particulièrement adulé au panama mérite une place particulière. Il  s’agit évidemment de Ruben BLADES.

 

A partir des années 70, l’électronique aidant, Panama s’est rendu célèbre internationalement pour encore d’autres styles, particulier comme le Rap ou très autochtone comme le Regueton.

Translate »