Météo
  • Paris
  • Panama City
 

Amérique centrale et République dominicaine rouvrent prudemment leurs frontières au tourisme

Amérique centrale et République dominicaine rouvrent prudemment leurs frontières au tourisme

 

Alors que débute la phase de reprise post Covid-19, les pays d’Amérique Centrale et la République dominicaine font prudemment leurs premiers pas vers la réouverture de l’activité touristique.

Pour ce faire, ils ont élaboré un plan de relance basé sur la récupération de la connectivité aérienne, ainsi que sur la mise en place de protocoles de biosécurité qui contribuent aux bonnes pratiques et offrent des informations actualisées à tous les voyageurs pour leurs prochains séjours dans la région. Les voyages dans les pays d’Amérique centrale et en République dominicaine peuvent donc être à nouveau planifiés.

Belize
L’aéroport international Philip Goldson, au Belize, devrait ouvrir à nouveau le 15 août dans le cadre de la stratégie de relance du tourisme en cinq phases du pays. Des mesures sanitaires ont été mises en place pour guider les touristes qui envisagent de voyager dans le pays dans les mois à venir. Aussi, le Belize a lancé des protocoles d’exploitation pour les hôtels et les restaurants. De plus, la destination a créé l’application Belize Health qui fournit un guide pratique en 4 étapes aux touristes ainsi qu’un site d’information directement mis à jour par les voyageurs.

Guatemala
Le pays prévoit d’ouvrir l’aéroport international La Aurora pour des vols commerciaux au cours des deux premières semaines de septembre, ce qui signifierait également l’ouverture des frontières. D’autre part, le Guatemala a produit des guides de bonnes pratiques pour six activités touristiques. Ainsi, les hôtels, les restaurants, les voyagistes, les transports touristiques terrestres, les guides touristiques et les agences de voyages peuvent suivre ces recommandations pour garantir aux voyageurs des expériences sans Covid-19.

Costa Rica
Les aéroports internationaux ont réouvert le 1er août pour les vols en provenance des pays de l’Union Européenne, du Royaume-Uni et du Canada. Les touristes doivent présenter un test certifié négatif au Covid-19 au moins 48 heures avant le départ et disposer d’une assurance voyage pouvant couvrir une éventuelle quarantaine. Pour garantir la sécurité des voyageurs, l’autorité de l’aviation civile appliquera un protocole sanitaire très strict approuvé par le ministère de la Santé publique du pays. De son côté, l’Institut Costaricien du Tourisme (TIC) a mis en place 14 protocoles, qui sont déjà prêts à être mis en œuvre lors de la première phase de réouverture du secteur.

Honduras
Le Honduras prévoit d’ouvrir ses quatre aéroports au cours des deux premières semaines d’août avec des vols locaux pour commencer et, par la suite, des vols internationaux. L’Agence Hondurienne de l’Aéronautique Civile a signalé que toute la chaîne d’approvisionnement du transport aérien est prête à démarrer une activité commerciale avec des mesures de biosécurité, de santé, de formation et d’investissement. Le secteur du tourisme hondurien a également commencé une formation sur les protocoles de biosécurité, notamment pour les hôtels de petite et moyenne capacité. L’Institut Hondurien du Tourisme (IHT) a indiqué que des premiers tests de réouverture seront effectués, en favorisant les activités de plein air et en préservant la distanciation sociale.

Nicaragua
La réouverture de l’Aéroport International Augusto Sandino a été annoncée par l’intermédiaire de l’Institut Nicaraguayen de l’Aviation Civile (INAC), et est prévue pour les premières semaines d’août. En plus des mesures déjà annoncées par le ministère de la Santé concernant le traitement des passagers et les conditions d’entrée dans le pays, un protocole strict a été adopté pour les compagnies aériennes. Des guides de prévention ont également été créés avec des recommandations générales et spécifiques en fonction de l’activité touristique, adaptées aux orientations et mesures émises par le Ministère de la Santé (MINSA).

Salvador
Les écoles d’aviation civile devraient reprendre leurs activités le 20 août. Cependant, la Commission Exécutive Autonome du Port (CEPA) a annoncé que l’aéroport accueillera des passagers et des vols commerciaux avec des protocoles de biosécurité stricts à compter du 4 septembre. En attendant, les vols de fret, humanitaires et de rapatriement ainsi que des vols locaux sont opérationnels sur le territoire. Le ministère du Tourisme du pays (MITUR) a déclaré que les cinq secteurs qui composent le tourisme -la restauration, l’hébergement, les loisirs, les transports et l’information -seront prêts à appliquer tous les protocoles de biosécurité dés leurs activités rétablies.

Panama
Depuis le 1er août, le pays a ouvert l’Aéroport International de Tocumen, pour l’exploitation d’un «mini hub humanitaire». Les autorités nationales ont déclaré qu’elles avaient l’intention de rouvrir l’aéroport international le 21 août afin de lancer des opérations commerciales pour les touristes provenant des pays où l’épidémie est contrôlée. À l’heure actuelle, l’Autorité de l’Aviation Civile du Panama a signalé que le pays ne recevait que des vols de rapatriement humanitaire, le transport de matériel et d’équipements médicaux, de médicaments, de nourriture et d’autres éléments indispensables liés à la pandémie. L’Autorité du Tourisme du Panama (ATP) a présenté un plan stratégique post-Covid-19, qui comprend trois axes : le soutien financier, la formation et la stimulation de la demande. En outre, des actions ont été mises en place afin de préserver l’hygiène et la santé, et un centre d’information a également été mis à disposition des voyageurs.

République dominicaine
Les aéroports de République dominicaine ont été ouverts au tourisme international le 1er juillet avec une occupation de 30% dans les hôtels et autres espaces dédiés au tourisme. L’île prévoit d’étendre la capacité d’occupation à 50% en août. Selon l’Institut Dominicain de l’Aviation Civile et le ministère du Tourisme, la réouverture des frontières a été réalisée suite aux recommandations formulées par la Commission de haut niveau pour la prévention et le contrôle du coronavirus dans le pays avec des protocoles sanitaires stricts pour éviter le risque de contagion. Le ministère du Tourisme de la République dominicaine (MITUR) met en oeuvre tous les protocoles de sécurité et de protection impliquant l’ensemble des secteurs de l’industrie. Hôtels, restaurants, bars, excursions et opérations touristiques figurent en tête de liste. L’île a également mis à disposition un centre d’information pour les voyageurs.

 

Publié le 10 Aout 2020 air-journal.fr



Translate »
Open chat
Bonjour, pouvons-nous vous aider?